Rve de femmes
Vous êtes ici : Accueil > Revues > No 23 - Femmes lunaires, femmes solaires - Secrets de beauté au naturel PDF
 
 
 
N°47 - Ados et Sexualité : des réponses à leurs questions
N°47 - Ados et Sexualité : des réponses à leurs questions
N°46 - Abusée, violée, sensible et pleinement vivante
N°46 - Abusée, violée, sensible et pleinement vivante
N°45 - S'abandonner, s'ouvrir, s'offrir, ça s'apprend
N°45 - S'abandonner, s'ouvrir, s'offrir, ça s'apprend PDF
N°44 - Cultiver la joie
N°44 - Cultiver la joie PDF
N°43 - Rites des Premières Lunes
N°43 - Rites des Premières Lunes PDF
N°42 - Une Sexualité Sacrée - Pour quoi ? Comment ?
N°42 - Une Sexualité Sacrée - Pour quoi ? Comment ? PDF
N°41 - L'alimentation vivante peut-elle restaurer la santé des femmes ?
N°41 - L'alimentation vivante peut-elle restaurer la santé des femmes ? PDF
N°40 - L'appel de la Femme Sauvage
N°40 - L'appel de la Femme Sauvage PDF
N°39 - Se séparer sans se déchirer
N°39 - Se séparer sans se déchirer PDF
N°6 - Agenda lunaire 2016 - N°6 - PDF
N°38 - Une femme avec une femme
N°38 - Une femme avec une femme PDF
N°37 - Amour, tendresse, fluidité
N°37 - Amour, tendresse, fluidité PDF
N°36 - La fonction de l'orgasme
N°36 - La fonction de l'orgasme PDF
N°5 - Agenda lunaire 2015 - N°5
N°35 - Oser rêver grand et vivre ses Rêves pdf
N°34 - Sorcières, soeurcières, sourcières d'aujourd'hui PDF
N°33 - La Gynéco autrement PDF
N°32 - Les blessures sexuelles PDF
N°31 - Vivre en harmonie avec son cycle lunaire PDF
N°30 - Le Polyamour PDF
N°29 - Rites de purification PDF
  - Agenda lunaire 2013 - N°3
N°28 - La fidélité : à qui, à quoi ? PDF
N°27 - Tentes rouges, Cercles de Femmes PDF
N°26 - Clitoris et points A, B, C, D, E, F, G... - Parlons d'amour et de sexualité aux ados PDF
N°25 - L'argent, une valeur féminine - Décoder le calendrier Maya PDF
N°2 - Agenda lunaire 2012 - N°2
N°24 - Mystère et Puissance de la Matrice - Lorsque les Mères saturent PDF
N°23 - Femmes lunaires, femmes solaires - Secrets de beauté au naturel PDF
N°22 - L'Homme honore le Féminin - Histoires de Seins PDF
N°21 - Les Archétypes - Accouchement Orgasmique PDF
N°1 - Agenda Lunaire 2011
N°20 - Saisons de vie - L'enfant... école alternative PDF
N°20 - Saisons de vie - L'enfant... école alternative
N°19 - Réinventons le couple - Perceptions subtiles PDF
N°18 - Ménopause épanouie - Tao des émotions PDF
N°17 - Contraception naturelle - Rivalité... Sororité PDF
N°17 - Contraception naturelle - Rivalité... Sororité
N°16 - L'IVG - L'Apparence reflète l'Intérieur PDF
N°15 - Le Sang des Lunes - Pretresses d'aujourd'hui PDF
N°14 - Contes Initiatiques - Sexualité Yin PDF
N°14 - Contes Initiatiques - Sexualité Yin
N°13 - Femmes en réalisation - Prière... action PDF
N°12 - Gratitude - Danse, Grand-Mère
N°11 - Du corps à l'esprit - Femmes de Pouvoir PDF
N°10 - Femme créative - Porter la Vie
N°9 - Semences pr l'à-venir / Mère Terre
N°8 - L'Esprit des Plantes - S'ouvrir à la Mort
N°7 - Le Don d'Amour - Sexualité Sacrée PDF
N°6 - Gai-rire de soi - Apprentie de la Vie PDF
N°5 - La Voix du Silence - Notre lieu de Pouvoir PDF
N°4 - Appel des Femmes... conscience planétaire PDF
N°3 - Responsabilité/Liberté - ...les Ados PDF
N°2 - Sororité/Coopération-Ménopause... Sagesse PDF
N°1 - Cycles du corps-Cycle Lunaire Féminin PDF
 
 
 
Affichage mosaïque
 
 

Si vous souhaitez créer un lien vers notre site, insérez notre bannière en copiant le code suivant :

<a href="http://www.revedefemmes.net" target="_blank"><img src="http://www.revedefemmes.net/banniere.jpg" alt="Rêve de Femmes" border="0" /></a>

 

Femmes lunaires, femmes solaires - Secrets de beauté au naturel PDF - N23

> Extrait | > Portrait

SOMMAIRE

3 édito - Karine NIVON

4 PAROLE DE TERRIEN
Une Culture Femme pour une Nouvelle Terre - Pierre-André BLANC
5 Nouvelles du Ciel - Michèle RAULIN
6 ENERGIE ET RITUELS DE SAISON
Sacrée Beauté - Myriam MATOUSCHEK

7 DOSSIER
Femmes lunaires, femmes solaires

8 Portraits de femmes en soleil et en lune - Michèle RAULIN
10 La roue de la transformation - Paule SALOMON
12 Du Tao... Vers la Femme lunaire Solaire, « la Femme-Une » -
Lalou ROCHAIX
13 Une femme, une vraie - Diane BELLEGO
15 Prendre le risque de vivre vivante - Maïtie TRELAUN
16 Lorsque la Lune marie le Soleil - Pierre-André BLANC
17 Le Soleil a rendez-vous avec la Lune -
Marie-Claude LULEY-LEROIDE
18 Les femmes luminaires - Sylvie BERUBE
20 L'une en l'autre - Legend Keeper
21 Les Mères lunaires - Anne DELMAS

22 TEMOIGNAGES
Secrets de beauté au naturel

22 Beauté simple - Legend Keeper
23 Retour à notre beauté - Saïda DESILETS
24 Le jour du millepertuis - Michèle CROS & Julie LAVA RELLO
25 Dame ortie - Susun S. WEED
26 La beauté colorée par la pensée taoïste -
Hélène COCIOVITCH
27 La beauté comme un secret intime - Pauline BEAU

28 Thérapies gourmandes
« Gourmandise servie, beauté entretenue » -
Bastienne MERCIER
29 Les possibles à partager
34 Abonnement
35 Le rêve d’une femme - Michèle RAULIN
36 Portrait d’Artiste - Mad Jarova

NB : Ce numéro est épuisé en format papier - il est disponible uniquement en fichier PDF.

 
 

 

EXTRAIT

La roue de la transformation

Une mutation est en cours. A travers ces lignes, Paule SALOMON nous instruit sur l’émergence évidente d’une femme nouvelle et solaire venant polariser la femme lunaire ancestrale et duelle. Elle partage sa vision, son expérience et ses outils, invitant chacun à participer consciemment à cette transformation vers la complétude de l’Être et du couple.

La femme solaire
La femme d’aujourd’hui est en pleine émergence. Une femme qui n’a pas encore existé, une femme consciente qui hérite des blessures et des richesses du passé, une femme décidée à se libérer des vieilles chaînes de servitude extérieures et intérieures, une femme qui a la force de la révolte et le pouvoir de l’amour, une femme créative et solaire.
Pendant des millénaires les femmes se sont englouties sous les eaux de l’inconscient, elles ont perdu la parole fécondante de la tradition initiatique des Déesses-mères, elles ont accepté de croire qu’elles étaient des êtres inférieurs et coupables, que leur corps était synonyme de tentation pour l’homme, que le sexe et le plaisir entraînaient la perdition. Elles se sont soumises à l’autorité masculine, au plaisir masculin, elles se sont aliénées et ont cherché leur rédemption en se mettant au service d’un homme et de sa descendance. C’est ainsi que l’humanité s’est trouvée privée d’une partie d’elle-même : la valeur féminine de l’existence reliée à la jouissance, au réceptif en alliance avec l’actif. Depuis des millénaires la civilisation manque cruellement de dimension féminine, se dessèche et se durcit, s’enkyste dans la guerre sous l’influence du masculin. Les hommes et les femmes souffrent également de ce déséquilibre. Même aujourd’hui les femmes ne sont encore que des caricatures d’elles-mêmes et les hommes sont privés de l’accès à leur féminin intérieur positif.

Pourtant une voie de passage s’ouvre. Chaque femme est touchée par un rayon de transformation et malgré les charges familiales et professionnelles qui pèsent souvent sur elle, elle cherche à avancer, s’informer, améliorer la relation à elle-même, à l’homme et à sa famille.
Dans le mouvement du développement personnel les femmes sont présentes à 70% et même celles qui ignorent tout des séminaires lisent avidement quelques bribes d’information psychologique. Beaucoup sont en souffrance dans leur évolution et tâtonnent confusément pour trouver une issue.
Je suis une femme et les outils que je propose sont issus de mon expérience de femme, de philosophe engagée dans une quête de sens et dans une recherche du bonheur. Je peux témoigner avec simplicité que plus j’avance, au moins en âge, et plus je découvre avec émerveillement la profondeur des sensations du vivant, l’insondable mystère de l’être, l’infinie beauté du moment présent, l’exactitude de la voie du milieu.
Je ne représente aucune tradition, je marche à la rencontre de la tradition qui n’a pas de nom, au cœur de la nudité de l’être, la tradition libératrice qui ne prend pouvoir sur personne. Je me sens reliée pourtant à la grande tradition de la Déesse-Mère qu’on dit tantrique. Je fais confiance à mon être, à la conscience en moi pour avancer toujours plus loin dans une initiation énergétique, dans un éveil des centres subtils qui féconde toujours davantage ma structuration verbale. Depuis la publication de la Femme Solaire, j’ai rencontré beaucoup de femmes, j’ai animé de nombreux séminaires et j’aimerai en rencontrer encore davantage. Je suis émerveillée par la capacité de développement du système énergétique féminin et je suis persuadée que l’initiation féminine est en pleine renaissance.
La sororité est une expérience toujours plus profonde, plus fine quand elle se conjugue dans le silence de la méditation, mais aussi dans la joie de la danse, la sensualité du massage, le partage authentique des âmes nues. C’est un merveilleux privilège de pouvoir ainsi jouer de soi comme d’un instrument et de créer à plusieurs une musique harmonieuse. La Femme Solaire est en train de naître sous nos yeux conscients et inconscients favorisant l’émergence d’un nouvel homme.

... la suite dans la revue n°23...

Paule Salomon
Livres : La Femme Solaire. La Sainte Folie du couple. La Brûlante Lumière de l’Amour. Les hommes se transforment. Bienheureuse infidélité et Gourmande sérénité

***********************************************************************************************************

ci-dessous, VOS ECRITS qui ne sont pas parus dans la revue, faute de place

***********************************************************************************************************

Ode à la Lune

Au rythme des cycles et du chant sacré des astres, Marie-Laure Belot nous entraîne dans la danse de la féminité avec pour partenaire notre propre lumière…

La lune, cette énergie féminine qui telle une danse joue avec la lumière.
Elle passe dans l'ombre, se déploie d'un sourire, nous offre ses rayons dans l'obscurité,
se retire en douceur au petit matin, tout en conservant son harmonie, sa délicatesse,
fusion cosmique du jour et de la nuit, de la nuit et du jour...

La femme lunaire vit selon ses cycles, elle se laisse envahir, déborder quand celle-ci prend sa « pleine forme » telle une louve au sommet des montagnes ;
elle hurle, l'accompagne, l'encourage, la sublime, la vénère, la caresse, la délaisse.
Juste se laisser fondre en elle, fusionner dans sa totale puissance, son énergie débordante,
en attendant le retour au calme, lorsque, telle une vague qui se retire en douceur, celle-ci
se rétracte, se repose, souffle une brise de tranquillité, une virgule de lumière,
avant de retrouver sa pleine osmose.
La femme lunaire connaît ces cycles qui chaque mois l'accompagnent, l'influencent,
la mettent en contact avec ses émotions, « ses débordements », ses nettoyages,
avoir ses lunes c'est aussi garder le contact, cycle de la vie d'une femme,
dans l'éternel et l'éphémère, l'effet mère... car... 9 lunes, et nous voilà prête à
donner la vie, acte sublime, magique.
Que nous soyons mère, vierge, magicienne, initiatrice...
d'ici ou d'ailleurs, la lune nous berce par sa rondeur...

La femme solaire, dans sa divinité, capte l'énergie de ses rayons qui réchauffent
son âme, se laisse embraser par ses couleurs lorsqu'il se couche, se laisse
émouvoir par sa douceur lorsqu'il se lève. Quand dans sa totale puissance, il éclaire le sommet des arbres, la femme solaire sait capter l'instant ou celui-ci fait d'elle une déesse, une reine, une amante ; la femme solaire, la fille du soleil, enchanteresse de l'énergie masculine,
sorcière du feu d'en haut, maîtresse de sa puissance, détentrice d'un pouvoir, d'un savoir ;
un perchoir couleur osmose, couleur ancrage (encrage).
La femme solaire se charge, se gonfle, se régénère de ses rayons, en légèreté, en douceur et quelquefois en excès, mais toujours dans cette confiance absolue, elle offre son corps, son âme, car demain, il sera là !

Laissons-nous être femme lunaire dès que celle-ci nous absorbe de sa magnétique
énergie, laissons-nous planer autour de son sourire, et, invitons cette sphère d'or qu'est le soleil, à nous ancrer, à nous pulser, à nous régénérer, car, comme la nuit aime le jour et le jour aime la nuit, femme lunaire et femme solaire ne sont qu'une, ne font qu'une, une seule âme, en équilibre, en chemin, en harmonie... invitons-les dans notre vie !

ODELUNE - Marie-Laure Belot
marielaurebelot@cegetel.net

***********

HONORER LA BEAUTÉ DU FÉMININ

§La beauté des femmes réside dans le bien–être, dans le bonheur. Il devient alors important d’investir dans le bien « Être » plutôt dans le bien « Paraître » : prendre du temps pour soi pour améliorer son état physique, émotionnel, mental et spirituel. Ce n’est pas l’extérieur, la taille, le poids, la couleur des cheveux, des yeux qui déterminent la beauté féminine. C’est ce qui émane de l’intérieur de la personne : son être, sa dimension féminine très subtile et l’essence même du « Féminin sacré » que toutes les femmes portent en elles qui attirent et créent un charisme, un magnétisme très puissant chez l’autre.

§Qu’est-ce qu’une « belle » Femme ?

- Une femme qui est bien avant tout dans son corps. Son corps est souple, détendu, libéré de ses cuirasses, de ses tensions, de ses protections. Elle utilise des approches comme la « Méthode de Libération des Cuirasses (MLC©), le yoga, etc. La femme peut alors être vraie, authentique, sans masque, sans artifice, naturelle.
- Une femme qui est en amour, avec elle-même, avec la vie, avec les autres. Elle a une bonne relation avec elle-même. Elle sait prendre soin d’elle et a le cœur ouvert avant tout à elle-même pour ensuite être généreuse et l’ouvrir aux autres.
- Une femme qui est bien dans son esprit, qui n’est point limitée par toutes sortes de croyances négatives sur elle-même ou sur la vie. Elle est maître de sa vie car elle crée sa vie par la pensée créatrice.
- Une femme qui est près de ses émotions, qui les exprime, autant sa joie que ses peurs, sa peine, sa colère. Elle sait gérer ses émotions et se laisser guider par elles.
- Une femme qui est près de son âme, qui rayonne son essence profonde en agissant et en contribuant dans le monde.

La beauté du « Féminin Sacré » réside dans son essence profonde : sa tendresse, sa douceur sa sensibilité, sa spontanéité mais aussi sa force et sa puissance. Soyez belle et rayonnez qui vous êtes dans toute votre splendeur !

Sylvie Bérubé
www.femininsacre.com

*************************************


Un nouveau soleil...

Un nouveau soleil nait au creux de mes reins.
Sa force me transforme, me libère et pardonne tout autour de moi.

C'est une déesse qui apparait en un souffle d'or embrasant toutes les colères et les frustrations passées.

J'intègre ce nouveau soleil partout dans mes cellules au plus profond de ma chair, au plus profond de mon cœur et je souris...

Sa splendeur me réchauffe, me libère et me permet de ressentir celle que j'ai toujours été au cœur de mon essence...

J'accueille ce soleil radieux qui fait le lien entre le haut et le bas, me relie au tout et ne me laissera jamais seule.



Le fruit de mon extase...

Je monte sur toi et je m'élance dans les étoiles...
Mon roi, mon tout, mon parfait
Tu es une flamme à l'intérieur de moi ; tu me réchauffes, tu me réchauffes
Tu ne te décantes point ; tel est le fruit de mon extase
J'ondule entre tes mains, je ne fais que te respirer
Nous ne formons plus qu'Un...

Perle blanche

Marie Trezanini


******************************

Femme Lunaire, Femme Solaire

Ô Femme,
Toi qui donnas jadis naissance au Jour et à la Nuit,
Saurais-tu être autre que ce que tu Es?
Tu Es Femme Solaire parce que tu Es Née Femme Lunaire.
C’est lorsque tu embrasses totalement ta Nature Lunaire
Que tu rayonnes et illumines le Monde de ta Beauté,
Tel un Soleil.
Ne crois jamais en cette opposition que certains ont tenté
De faire naître dans ton Esprit.
Tu Es Femme,
Tu Es Une.
Ta Féminité, tu l’as héritée de ta Mère Lune.
T’en souviens-tu?
Regarde l’empreinte qu’Elle a laissée dans
Ton Corps Temple…
Chaque mois,
Elle se rappelle à ton bon souvenir,
T’exhortant à te re-connecter à Elle,
T’exhortant à te re-connecter à Toi.
Lorsque tu ignores cet Appel,
Lorsque tu ignores ta Nature Lunaire et cherches
La Lumière chaude d’un soleil pour réconfort,
Tu pars en quête de Toi
A l’extérieur de Toi.
Or, avant que le Jour ne se lève et que le Soleil brille,
Le règne de la Lune fut…
Elle Est Celle qui contient le Soleil.
Elle Est Celle qui rend possible le Soleil.
Elle Est Celle qui contient toute Vie.
Ainsi donc en est-il de toi.
Tu Es Celle qui contiens ta Lumière.
Tu contiens ton propre Rayonnement.
Pars, donc.
Pars en quête de tes Profondeurs,
Ma Soeur.
Retrouve tes racines Lunaires et depuis cet enracinement,
Grandis en Beauté,
Grandis en Dignité,
En Souveraineté.
Non ta Nature Lunaire n’est pas l’œuvre du démon.
Non, tu n’es pas Fille du pêché.
Ton Sang est le Miel qui doit naturellement venir
Nourrir la Terre Mère.
Femme,
Tu Es si Précieuse à cette Vie.
Si Précieuse à ce Monde.

Ce même Monde qui t’a jadis respectée
Et Célébrée,
Ne le laisse pas aujourd’hui t’inciter à piétiner
Ton Trésor.
Ne le laisse pas te forcer à croire à la « Lumière » des cieux
Et aux « Ténèbres » de ce « bas » Monde.
Au fond de Toi
Tu Sais qui tu Es.
Tu Es Femme Lunaire,
Dépositaire de la Vie ici
Sur Terre.
Gardienne de la Vie,
Mère du Monde.
N’oublie jamais que c’est ton lignage Lunaire
Qui te permet cela.
Non, la Lune n’est assurément pas le domaine
Des « Ténèbres ».
Elle n’est assurément pas le domaine
Du « Mal »,
Mais Elle Est le domaine
d’où les Rêves de ténèbres
Et de lumière naissent, vivent et meurent
Dans le temps.
Retournant à la fin de leur cycle
Dans le Ventre sans Commencement ni Fin
de la Lune Noire.
Le Ventre Éternellement Fertile
de la Nuit Noire Créatrice.
Femme Lunaire,
Femme Solaire,
Ton Rayonnement Est sans limites.
Ton Pouvoir sans borne.
(Re)connais-toi Toi-même
Et Souris
Du Sourire à la fois Énigmatique
Et Délicieux
De « Las que Saben »,
Celles qui Savent…


Myriam Femme en Marche
http://femme-en-marche.over-blog.fr

************************************************************


"Tu me rencontres…

Rayonnante, je suis.
Pleine de vies, de rires, de sourires.
De joies, je me nourris.
Un soleil en pleine incandescence, je suis.
Vivante, vibrante, brulante.
Eclairée de mille feux.
Parée comme les Dieux.
Une étincelle brillante dans les yeux.
Je m’envole vers les cieux.
J’entre alors en transe,
Comme un soleil qui danse.
Débordante de lumière,
Je me confonds en prière.
Ouverte à la vie toute entière,
J’accueille la mort en solitaire.
Pénétrant dans la pénombre,
Je l’entends qui gronde.
Douce, pleine de grâce,
Elle m’immobilise dans le temps et l’espace.
Fragile est ce face à face,
Où c’est elle qui choisit ma place.
Froide, tranchante ; elle m’enlace.
Dans ses bras, mon corps se glace.
Mon essence m’échappe.
Ma puissance me lâche.
A l’intérieur ; dans le silence de mes sens,
Elle invoque le sacrifice ; et je me rends à son service.
Elle écrase alors les habitudes de ma solitude.
Cette nuit, la mort, me séduit plus que la Lune.

Au petit jour,
Ombres et lumière m’envahissent
Le cycle lunaire a fait son office
Une nouvelle énergie en moi s’immisce
Le soleil, à nouveau, à l’horizon, se hisse.
Et ; tu me rencontres…
Rayonnante, je suis.
Pleine de vies,
Pleine de morts, je suis.
Un soleil incandescent.
Une lune noire.
Un cycle lunaire, un cycle solaire.
Par delà les millénaires,
Je suis entière."

Marjolaine. marjoluna@yahoo.fr

********************************************************************************************************************************************************





 

 

PORTRAIT DE FEMME

Michèle Raulin
Karine ne pouvait pas le savoir, mais son intuition ne la trompe pas. Pour ce numéro de
soleil et de lune, où je lui ai proposé deux portraits de femmes typée chacune vers l'un
ou l'autre de ces deux luminaires, elle me demande de rajouter le mien… et je suis justement
un drôle de mélange des deux, à parts sensiblement égales.
Je suis née de nuit, à un moment où la lune au plus profond sous l'horizon était en lien fort
avec l'ascendant : je suis lunaire. Et je suis née aussi avec l'ascendant en Lion, à un moment
où le soleil était en lien fort avec l'ascendant : je suis solaire. Ce n'est pas par hasard que je
me suis intéressée au cycle soli-lunaire, et que j'ai éprouvé le besoin de retrouver cette
connaissance perdue depuis des siècles.
Ma part solaire a toujours aimé la scène : petite, j'adorais « aller au tableau », et monter
sur les tables pour réciter « La petite chèvre de Monsieur Seguin », dont je connais
encore par coeur des paragraphes entiers ; d'ailleurs, j'ai fini par prendre la place du prof.
Je prends mon pied en conférence, le Palais des Congrès de Paris ne me fait pas peur.
Je suis fière de signer mes articles, mes livres, mes chansons, mon site… Je me suis
régalée de découvrir les scènes ouvertes, je n'ai pas attendu pour en organiser.
Et si demain on me propose de tourner dans un film sympa, ouaouh, j'y vais tout de suite.
Je suis généreuse, enthousiaste, j'aime partager la joie de connaître et offrir des cadeaux.
C'est créatif et plein de vie d'être solaire, mais ça n'a pas que des avantages : ça isole
beaucoup. Lorsque je prends la parole, c'est automatique tout le monde se tait : j'ai dû
apprendre à me retenir tout en restant présente, pour garder un espace d'échange avec les
autres. J'ai découvert que le côté brillant fait des envieux et des jaloux, et attire la méchanceté : le premier de la classe n'a pas beaucoup d'amis, pour vivre heureux sachons vivre suffisamment caché. Et puis à l'heure où je suis née, le ciel paraissait vide. Toutes les planètes du système solaire étaient sous l'horizon, et j'ai toujours considéré que le plus important n'était pas forcément le plus visible. D'où mon attrait pour la psychologie, ce qui se passe dedans. J'aime contempler les belles choses - j'ai une propension redoutable à dénicher l'objet le plus cher de la boutique - mais mon profond besoin d'authenticité
m'a longtemps fait négliger les apparences : je ne veux pas être aimée pour mon maquillage.
Je suis une solaire nocturne.
Ma part lunaire s'est révélée à moi dans la maternité. Je travaillais alors dans les structures
médico-sociales de protection de l'enfance, mais persuadée d'être dépourvue de tout instinct
maternel j'ai été - comme tant d'autres - complètement désemparée à l'arrivée de mon
premier bébé. Et pourtant… C'était tellement évident d'être là pour mes enfants d'abord, d'organiser toute ma vie autour de leurs rythmes et de leurs besoins. J'ai appris la couture et
le tricot. Je me suis régalée à les voir découvrir la vie ; à les nourrir au sein, autant que
j'ai pu ; à être là pour les premiers pas, les premières fraises, les premières neiges ; à être
là pour les dents, pour les bobos et pour les peines de coeur ; à être là pour la compétition
de judo, pour l'audition de violon et le gala de natation synchronisée. Je me suis fait
détester des féministes pur jus. Mais Mme Badinter, avec tout le respect que je vous dois
et toute l'admiration que je vous porte, savez-vous qu'une intellectuelle diplômée à Bac plus
deux chiffres peut trouver un bonheur réel et du sens dans sa vie à élever ses enfants, même
si c'est au détriment de sa carrière ? Je suis heureuse d'être utile dans mon métier, mais
rien ne remplacera jamais le sentiment de justifier ma vie lorsque mon métier est utile à mes
enfants, et lorsqu'il le devient à mes petits-enfants.
Aujourd'hui encore s'il le fallait, je lâcherais tout pour ça. Au fil du temps, j'ai accueilli la sensibilité, la vulnérabilité, la pudeur de ma part lunaire ; je me suis arrondie, je me suis adoucie ; j'ai rempli ma vie intime d'amitiés fortes, tendres et fidèles qui sont devenues
ma vraie famille, moi qui en avais eu si peu.
Je goûte la douceur du silence, de la méditation. Je suis une nocturne ensoleillée.
 

 

 
 

© Rêve de Femmes 2009 - mentions légales